jeudi 24 août 2017

Rentrée avec les Matinaux

Les Matinaux. Les Amants détenus (hommage à René Char). 
Acrylique et Posca sur bardeaux de mélèze.



« La sagesse est de ne pas s’agglomérer, mais, dans la création et dans la nature communes, de trouver notre nombre, notre réciprocité, nos différences, notre passage, notre vérité, et ce peu de désespoir qui en est l’aiguillon et le mouvant brouillard. » 
René Char, Rougeur des Matinaux (V), in Les Matinaux, Gallimard, 1950.



Au lieu dit du Serré-Coste-Telme, j’ai installé quelques Matinaux pour veiller sur mon jardin. J’avais emporté René Char dans mes valises pour préparer mon expo de septembre dans l’atelier de Polska : René Char, un passage obligé pour réussir à me poser enfin, après une année passage Beslay où je n’ai pas pu, suffisamment, prendre le temps de ces flâneries poétiques qui m’éclairent et me guident.

Je rouvrais Les Matinaux en quête d’un texte à partager avec Polska, Maïka et Pol Lujan, les trois artistes avec lesquels j'exposerai pendant la première édition du Génie en liberté

J’avais imaginé réfléchir une demie-journée sur cet ouvrage que j’avais déjà lu, mais il m'a happée et j’y ai passé presque toutes les matinées de mes vacances. C’est qu’il restaient encore dans mon atelier en plein air, des bardeaux de mélèze de l’ancien toit, des outils, du liant, des pigments, etc. Il ne manquait en fait que ma trousse de Posca que je pouvais encore faire venir.
Alors, comme un moineau qui s’ébroue dans une flaque d’eau (scène vue hier au jardin partagé Truillot dans une barquette installée tout exprès par Demba, grand fou rire !), je me suis « baigné(e) dans le poème »* (de Char) et j’ai planté cinq Matinaux à Coste Belle. Désormais, ils veillent sur mon jardin lorsque je dois l’abandonner à ses saisons extrêmes, là-haut, à un peu plus de 1400 m d’altitude. 

Les Matinaux, Fête des arbres et du chasseur

Les Matinaux, Fête des arbres et du chasseur. Le Chasseur désespéré. 

Les Matinaux, Fête des arbres et du chasseur. Première guitare. 

Les Matinaux, Fête des arbres et du chasseur. Deuxième guitare. R°

Les Matinaux, Premier Matinal V°


les Matinaux sont donc restés là-bas, dans mes montagnes. 
Rentrée à Paris cette semaine, je prépare mon expo chez Polska dans le cadre du Génie en liberté à laquelle je serais contente de vous voir.

Je vous en dis plus bientôt sur ce que j'y présenterai, mais notez déjà les dates : les 15, 16 et 17 septembre à Paris dans le XIe. Au programme : un parcours artistique dans l’arrondissement, avec 20 installations et plus de 90 artistes exposés dans 45 ateliers (l’atelier de Polska est le n°30 sur le programme), 8 galeries et 13 lieux d’animation. Programme et dossier de presse en cliquant ici.

Bonne rentrée à tous et à bientôt !

* A. Rimbaud. le Bateau ivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire