mercredi 30 août 2017

Ici et ailleurs, à Paris, les 15, 16 et 17 septembre


Quand au printemps dernier, Polska m'a proposée de venir exposer dans son atelier pour la première édition du Génie en liberté, j'ai dit oui tout de suite, sans même avoir vu le lieu. J'ai dit oui parce que c'est Polska et qu'il y a des univers artistiques qui se parlent si facilement et si spontanément que l'intérêt de leur cohabitation est une évidence. 

Quelques jours plus tard, je croisais Maïka et Pol Lujan, également conviés à exposer chez Polska pour ce Génie en liberté. Leurs sourires entendus en apprenant que je n'étais jamais allée chez Polska m'avaient préparée à quelques surprises… 
En juillet dernier, quand j'eus terminé les travaux du passage Beslay, j'allais enfin prendre le thé chez Polska. Je sortais charmée.

C'est un passage comme le XIe arrondissement de Paris en cache un peu partout : on y entre par un porche de la largeur d'une porte d'immeuble dont la grille est le plus souvent ouverte. une fois à l'intérieur-extérieur, le regard porte loin, heurtant les pavés défoncés par des années de labeurs et de charges pesantes roulées à bras d'hommes. Tout au fond sur la gauche, dans le coin d'une cours ombragée par une vaste tonnelle croulante de vigne, une porte donne accès à ce qui ressemble fort à une serre. 
Sauf que, une fois encore, les sens vous trahissent : la porte de l'immeuble n'ouvre pas sur un immeuble et celle de la serre n'ouvre pas non plus sur une serre : vous venez d'entrer dans l'atelier de Polska  qui, en fait, est quand même un peu une serre. Le raisin a gagné l'intérieur et pend en grappes lourdes au-dessus de nos têtes dans un foisonnement de feuilles luisantes, des jardinières et des bacs font murets et la luxuriance verte et florale côtoie les végétaux desséchés. 
Mortes ou vives, les plantes sont partout, entrelacées ou ponctuées de papiers, de pirogues, de mots et de pierres légères comme des nuages… Ici tout bruisse comme un jardin. Ici, ce n'est pas un lieu, c'est un espace-temps. On y est ici et on y est ailleurs. Ici, c'est un "rempart de brindilles" (René Char). 

Alors dans l'atelier de Polska, les 15, 16 et 17 septembre prochain, j'exposerai des bribes de vie : des photos d'ici et d'ailleurs suspendues comme de minuscules souvenirs au-dessus de ma conscience, des peintures attrapeuses de tempêtes qui fixent sur mes photos souvenirs, heurs et malheurs du temps présent. 







Enfin, parce qu'on sera ici et parce qu'on sera ailleurs, j'inviterai René Char et mon Inca du limon qui récite Neruda. Deux poètes qui me musardaient déjà, il y a près de dix ans, quand j'écrivais les Errances. Il y était alors beaucoup question de fleurs, de langage et de temps… comme dans l'atelier de Polska, en fait.

Merci Polska !






INFOS PRATIQUES

Le Génie en liberté

Premières portes-ouvertes des ateliers des artistes du Génie de la Bastille, le Génie en liberté est une promenade artistique dans le 11e arrondissement de Paris, qui se déroulera les 
15, 16 et 17 septembre
90 artistes, 45 ateliers, 8 galeries, 13 lieux d'animation.


L'atelier de Polska (n°30 sur le plan)

7, rue de Montlouis - 75011
(au fond de l'impasse à gauche)
Artistes exposants : Polska (sculpteur), Pol Lujan (photographe), Maïka (graphiste), arYsque et quelques performances…


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire